PARIEZ FUTÉ

Les 10 Commandements
POUR RÉUSSIR DANS LES PARIS HIPPIQUE OU SPORTIFS IL EST OBLIGATOIRE D’ÊTRE SÉRIEUX ET D’AVOIR DE LA MÉTHODE.

Voici quelques conseils et réflexes à adopter pour un parieur souhaitant se lancer ou changer sa façon de parier. Si le chemin est long avant d’être un parieur gagnant sur le long terme, respecter ces 10 commandements signifie se mettre dans les meilleures conditions pour réussir.

I. AVOIR UNE VIE SOCIALE. Concilier sa passion et une vie sociale est l’un des secrets de la réussite pour un parieur. Les paris hippiques et sportifs se déroulent tous les jours de l’année sans interruption. Savoir prendre le temps de profiter de la vie, d’avoir une activité physique et d’autres centres d’intérêts est très important afin d’être à 100% dans les moments où vous choisissez de parier. De plus, le jeu incite au repli sur soi-même, ce qui est normal lorsqu’on doit se concentrer, mais il ne faut pas oublier que cela peut être dangereux. Il est primordial de veiller à se fixer des limites.

II. GÉRER SON BUDGET EN BON PÈRE DE FAMILLE. Un parieur ne doit pas avoir de problèmes financiers et doit se constituer un capital dédié uniquement à ses paris. Il faut calculer son budget en fonction de ce qu’on est prêt à perdre et rien de plus. Le montant que vous pouvez perdre sur un pari ne doit pas dépasser 5% de votre budget global et vouloir se refaire sous l’impulsion de la défaite conduit souvent au pire. Il faut toujours garder en tête que gagner de l’argent en pariant est difficile, qu’il faut respecter l’argent et ne pas oublier que lorsqu’un parieur gagne, un autre perd. Il est donc important de profiter des victoires pour capitaliser et non s’enflammer sous peine de perdre ses bénéfices.

III. POSITIVER SES ÉMOTIONS. Comme beaucoup de jeux d’argent, les paris hippiques et sportifs procurent une bonne dose d’adrénaline. Cette tension fait partie du jeu et il faut apprendre à la gérer du mieux possible. Garder le sens des réalités et transformer son stress en énergie positive sont déjà des façons de réduire ses émotions. Rien ne sert de s’angoisser et d’être inquiet, il faut être le plus rigoureux possible dans ses choix et dans ses comportements de jeu et ainsi mettre tout en œuvre pour réussir. Le fait de suivre une course ou un match ne change pas son résultat, il est parfois préférable de ne pas se stresser inutilement afin de garder son calme et sa concentration.

IV. CONSACRER DU TEMPS POUR S’INFORMER ET APPRENDRE. Le pari est le plus moral des jeux d’argent car pour gagner sur le long terme il faut se donner du mal. De nombreux joueurs parient pour s’amuser, si vous choisissez de jouer pour gagner de l’argent, les contraintes ne seront pas les mêmes et les résultats non plus. Pour réussir, il faut être curieux et aimer apprendre continuellement car s’informer régulièrement est l’une des clés du succès pour un parieur. Aujourd’hui grâce à la presse spécialisée et internet, de nombreux supports permettent de connaître l’actualité du monde des courses ou du sport et d’avoir accès à des informations importantes pour bien préparer ses paris.

V. AVOIR UN PLAN DE ROUTE POUR CHAQUE JOURNÉE. Il est important pour le parieur de savoir à l’avance ce qu’il va jouer dans la journée. Il faut s’appliquer à bien faire le papier et avoir un plan de route. A partir de là, il est plus facile de gérer son budget et d’avoir les idées claires. Il ne faut surtout pas laisser place à l’improvisation, car même si elle permet d’avoir des résultats de temps en temps, à long terme elle risque de plonger le parieur dans le doute et de mettre son budget dans le rouge. Il est très difficile de gagner en pariant sur toutes les courses d’une réunion ou match après match.

VI. S’ABSTENIR DE JOUER S’IL LE FAUT. Le parieur qui gagne sélectionne avec soin les courses ou rencontres sur lesquelles il va investir son argent. Il est parfois préférable de s’abstenir de parier certains jours. Il vaut mieux jouer moins souvent mais parier de plus grosses sommes sur ses fortes convictions.

VII. ACCEPTER DE PERDRE POUR GAGNER. La peur de perdre empêche de gagner, et pour gagner il faut être patient et travailler, surtout lorsque l’on débute. Il est très important de positiver chaque défaite et d’en tirer des leçons en pratiquant l’autocritique afin de progresser. Comme dit le proverbe «jour de perte, veille de gain», il faut apprendre à savourer les victoires et digérer les défaites.

VIII. ÊTRE CERTAIN DE POUVOIR PLACER SES PARIS. Combien de parieur souhaitant obtenir la meilleur cote en jouant à la dernière minute se font piéger par le temps, une connexion qui fonctionne mal ou encore une batterie déchargée… Il est parfois préférable de placer ses paris à l’avance lorsque l’on n’est pas sûr d’être disponible, plutôt que d’enrager en voyant son pronostic gagnant alors qu’on ne l’a pas jouer. Ce genre de déception laisse souvent place à de la frustration et peut déstabiliser un parieur.

IX. PRENDRE DU RECUL SUR SES CHEVAUX OU ÉQUIPES DE CŒUR. Certains chevaux ont des œillères, certains parieurs aussi. Avoir une confiance aveugle pour un cheval ou pour son équipe préférée peut être dangereux. En effet, ce n’est pas parce qu’un cheval ou une équipe vous fait gagner à plusieurs reprises que ce sera toujours le cas. Même s’il est normal d’avoir des préférences, il est important de savoir prendre du recul et éviter de trop de se baser sur ses sentiments afin de garder de l’objectivité.

X. GARDER SON LIBRE ARBITRE. Même si l’on débute, ne suivre que les pronostics des spécialistes pour établir ses paris n’est pas une bonne chose. Ce sont des indications à prendre en compte, mais pour progresser, il faut toujours essayer de garder son libre arbitre. Il faut travailler son papier, son sens de l’observation, faire appel à sa mémoire et s’appuyer sur ses fortes convictions.

ATTENTION les jeux d’argent peuvent entraîner une addiction destructrice chez certaines personnes.

error: Contenu Protégé