Les Courses de Trot

Engagement & Catégories

Il existe des réunions ou courses dites PMU et PMH. Les premières sont l’objet d’enjeux nationaux, pouvant être collectés dans tous les points ou réseaux PMU, internet & téléphone. Pour les réunions PMH, on ne peut parier sur les courses que si l’on est présent sur l’hippodrome ou pour certaines réunions avec internet.

L’organisation des courses de chevaux est très bien hiérarchisée, ce qui permet ainsi à des chevaux de différents niveaux de participer à des épreuves adaptées à leurs capacités du moment. L’objectif étant de sélectionner les meilleurs éléments de chaque génération. C’est un peu comme dans les sports collectifs avec la hiérarchie des divisions, plus un cheval est bon plus il monte de division.

Au trot, chaque cheval possède un «compte en banque» qui correspond au montant de ses gains cumulés en course. Plus un cheval a de gains, plus il monte de catégorie.

Dans certaines courses, les chevaux ayant gagné plus d’argent que les autres doivent partir avec un handicap de 25 mètres de recul voir même 50 mètres pour les plus riches.

4 ÉTAPES POUR MIEUX COMPRENDRE
L'ENGAGEMENT

Un engagement est tout simplement l’inscription d’un cheval à une course. On dit d’un cheval bien engagé, qu’il a de bonnes chances de gagner.

Au trot, l’engagement se fait en fonction des sommes gagnées par le cheval dans les courses précédentes. Afin que son trotteur participe à l’arrivée, un entraîneur doit trouver une course au cours de laquelle son cheval évoluera dans les meilleures conditions.

Pour repérer la meilleure course et posséder «la science de l’engagement», l’entraîneur se sert du programme des courses. Ce support précieux et indispensable va lui permettre de trouver des conditions de courses favorables pour son cheval.

CONDITIONS D'ACCÈS

Pour trouver un bel engagement, il faut regarder les conditions de participation d’une course en détails. Au trot, ces conditions d’accès stipulent:

• L’âge des chevaux invités à y participer. Les trotteurs de 2 et 3 ans ne courent qu’entre eux. A partir de 4 ans, un trotteur peut se mesurer à des chevaux plus vieux que lui.

• Le sexe (Mâles/Hongres, Femelles). Certaines courses ne se disputent qu’entre trotteurs du même sexe (notamment chez les jeunes et dans des courses d’élite).

Les gains: 
– Le montant maximum de gains remportés en course.
– Le montant des gains remportés au delà duquel un recul en course est appliqué.

REPÉRER UN TROTTEUR BIEN ENGAGÉ

Au trot, pour trouver un cheval bien engagé, il faut regarder les conditions de participation à la course selon les gains et savoir à combien d’euros se situent le recul et le plafond des gains.

• Repérer un trotteur se trouvant au «plafond des gains». On dit d’un trotteur qu’il est au «plafond des gains», lorsqu’il rentre dans les critères de gains de la course pour quelques euros seulement.

Un trotteur ayant gagné 199 950 euros et qui participe à une course pour des chevaux n’ayant pas gagné 200 000 euros aura un engagement en or car à quelques euros près, il ne pouvait pas participer à une telle épreuve étant trop riche.

• Repérer un trotteur se trouvant à la «limite du recul». On dit d’un trotteur s’élançant au premier échelon qu’il est « à la limite du recul » lorsque pour quelques euros de plus sur son compte en banque il aurait du s’élancer 25 mètres plus loin avec les chevaux les plus riches.

Cette façon de repérer des chevaux les mieux engagés par les conditions de course est encore plus importante à prendre en compte quand ce sont des chevaux du même âge qui s’affrontent. Lorsque des chevaux d’âges différents s’opposent, si les chevaux les plus riches font partie des plus jeunes c’est un gage supplémentaire de qualité.

• Le trotteur en «retard de gain». Des chevaux peuvent aussi se retrouver «en retard de gains», cela signifie qu’ayant été malades, blessés ou très souvent disqualifiés, ils n’ont pas obtenu les gains en rapport avec leur potentiel.

Au moment où ces chevaux se révèlent, ils ont souvent de bons engagements car ils vont affronter des chevaux en théorie plus faibles qu’eux.

LES CATÉGORIES

En descendant la pyramide, voici le classement des catégories de courses au trot

Groupe 1: Les courses d’élites comme le prix d’Amérique. On les appelle aussi «les classiques»

Groupe 2 & 3: Courses préparatoires aux courses d’élites. On les appelle aussi «les semi-classiques»

Courses A B C D E F G: Appelées courses ou prix de séries, elles sont accessibles selon certaines conditions et servent à déterminer le potentiel des trotteurs.

Les courses A étant les courses les plus relevées, on dit qu’un cheval qui gravit les échelons dans les catégories de courses remonte l’alphabet.

PARTICULARITÉS DE CERTAINES COURSES
À RÉCLAMER

Au trot, elles sont appelées «Course R». Dans les courses de chevaux «à réclamer», tous les chevaux sont à vendre pour un prix déterminé par l’entourage du cheval. Si vous souhaitez acquérir un ou plusieurs chevaux, vous devez faire une offre après la course en déposant votre bulletin de réclamation dans une urne. L’enchère la plus élevée l’emporte.

EUROPÉENNES

Ce sont des courses ouvertes aux chevaux européens. De nombreux entraîneurs scandinaves entre autres, viennent participer avec réussite à ces épreuves, car ces courses proposent des allocations qu’il ne peuvent obtenir dans leurs pays respectifs.

RÉSERVÉES / OUVERTES AUX APPRENTIS & LADS-JOCKEYS

Au trot, pour obtenir le statut de professionnel, un apprenti doit avoir atteint 50 victoires en course. Il existe de nombreuses courses réservées aux apprentis et lads-jockeys.

Dans certaines épreuves, lorsque les apprentis et lad-jockeys sont opposés à des professionnels:

– Au trot monté, ils ont droit à des remises de poids.
– Au trot attelé, ils s’élancent 25 mètres devant les professionnels.

RÉSERVÉES AUX AMATEURS

Il existe des courses réservées aux amateurs. Ces épreuves sont généralement peu dotées en allocations et les plus prestigieuses d’entre elles font partie des circuits du Grand national des amateurs et du Trophée vert des amateurs.

LES GRANDS RENDEZ-VOUS DU TROT EN FRANCE

• Le Prix d’Amerique. Avec plus de 150 courses de groupe tous les ans, les amateurs de trot ont la chance de vibrer tout au long de l’année. Il existe de nombreux événements, mais celui qui attire les regards du monde entier est le Prix d’Amérique. Avec 1 million d’euros d’allocation, cette course organisée le dernier dimanche de janvier, est la plus médiatisée et la mieux dotée au monde.

Les chevaux souhaitant participer à cette grande course doivent avoir un compte en banque bien fourni ou briller dans les courses préparatoires délivrant le précieux sésame. Les chevaux se classant aux 3 premières places des fameuses «4B» (Prix de Bretagne, Prix du Bourbonnais, Prix de Bourgogne et Prix de Belgique) sont directement qualifiés pour le prix d’Amérique et rejoignent les 2 vainqueurs du Critérium Continental et du Prix Ténor de Baune eux aussi qualifiés d’office.

• Le Grand National du Trot. Créé en 1982, le GNT est une compétition par étape, comme un «Tour de France» permettant la mise en valeur des hippodromes régionaux. 3 classements généraux par points évoluent à chaque étape selon les performances des chevaux, drivers et entraîneurs. La quinzaine d’étapes se déroule de mars à décembre dans toute la France et la finale se déroule à Paris sur l’hippodrome de Vincennes.

A l’occasion de chaque étape du Grand National du Trot, une course au trot monté et une course d’amateurs sont retenues pour organiser le Grand National des Jockeys et des Amateurs. A l’issue de chaque étape, les chevaux, entraîneurs, drivers, jockeys ou drivers amateurs marquent des points selon leur place à l’arrivée et les meilleurs d’entre eux reçoivent des allocations ou récompenses une fois le classement final dévoilé.

• Le Trophée Vert. A l’image du Grand National du Trot, les pistes en herbe ont également leur Tour de France, Le Trophée Vert. Lancé en 2001, ce challenge se compose de 14 étapes dont une finale toujours très suivie au début du mois de septembre sur l’hippodrome de Craon.

Au fil des années, ce circuit n’a cessé d’augmenter son niveau avec des chevaux de grandes valeurs de plus en plus présents au cours de ce tournoi.

• L’Open des Régions. Dans le même esprit que celui du GNT, des circuits sont organisés au sein de chacune des fédérations de trot. Ces compétitions, qui se déroulent tout au long de la saison, ont pour objectif de désigner les meilleurs 3 ans, 4 ans et 5 ans de chaque région selon un classement par points.

error: Contenu Protégé