Les Courses de Trot

Les Professionnels

Le monde du trot est constitué de nombreuses petites structures familiales où la polyvalence est de mise. En effet, une des spécificités du trot est qu’une même personne peut exercer plusieurs métiers. Ainsi, l’éleveur peut être le propriétaire du cheval, mais également l’entraîneur, voire le driver.

L’ÉLEVEUR

Dans son haras, l’éleveur sélectionne les meilleures poulinières (juments destinées à la reproduction) et participe à toutes les tâches liées à la reproduction. Après avoir pris soin de la croissance des poulains il les prépare à devenir de futurs athlètes. Un grand nombre de ses poulains passent ensuite par les «ventes de yearlings» où ils sont achetés par un ou plusieurs propriétaires associés. Lorsqu’un cheval issu de son élevage gagne de l’argent, l’éleveur touche une prime à condition que le cheval soit né et élevé en France.

LE PROPRIÉTAIRE

Le propriétaire possède des chevaux de courses qui défendent les couleurs de son écurie. Chaque écurie dispose de sa propre casaque, c’est la tenue que portent les drivers et jockeys et qui sert de repère lors des courses. Une écurie peut être composée de quelques chevaux comme d’une centaine pour les plus grandes. Le propriétaire confie ses chevaux à un ou plusieurs entraîneurs à qui il paye une pension. Il prend aussi à sa charge tous les frais du cheval mais récupère environ 80% des gains de ce dernier. L’entraîneur et le jockey récupèrent quant à eux respectivement 15% et 5%.

L’ENTRAÎNEUR

L’entraîneur peut être le driver et même le propriétaire de son cheval. Il entraîne ses propres chevaux  ou les chevaux de plusieurs propriétaires et à l’instar des drivers et jockeys, les plus talentueux d’entre eux sont les plus demandés.

Certains entraîneurs peuvent compter sur un premier garçon qui en véritable bras droit peut être à même de les remplacer en cas d’absence. Les lads-drivers assurent au quotidien l’entraînement et les soins des chevaux en fonction du programme défini par l’entraîneur. Ils sont aussi amenés à accompagner les chevaux dont ils s’occupent aux courses.

Certains entraîneurs ont aussi un garçon de voyage qui s’occupe du transport et de la préparation de leurs chevaux les jours de course.

LES DRIVERS ET JOCKEYS

Lorsque les entraîneurs ne dirigent pas leurs chevaux eux-mêmes lors des courses, ils font appel à des drivers et jockeys pour les driver ou les monter. Comme dans les autres disciplines, les entraîneurs travaillent souvent avec les mêmes drivers et jockeys. Certains drivers préfèrent travailler en «free-lance» afin d’avoir le choix de leurs drive ou monte lors des courses.

En France, il existe dans le milieu du trot de célèbres «tandems», comme entre autres l’entraîneur Philippe Allaire et le driver Yoann Lebourgeois. L’entraîneur-driver le plus connu étant Jean-Michel Bazire dit «JMB», aussi surnommé le «Zidane des courses». En Août 2018, il dépasse le cap des 6000 victoires, et reste à ce jour le driver français le plus titré en activité avec 19 sulkys d’or.

Le Sulky d’or est la plus prestigieuse distinction. Elle récompense le driver ayant obtenu le plus grand nombre de victoires en une année en France. L’équivalent pour les courses de trot monté est l’Étrier d’or.

error: Contenu Protégé